Appelez nous au : 05 58 04 12 67

ARNICA

Arnica

Arnica

Renseignements généraux

L'arnica est une plante originaire des prés et des montagnes d'Europe et d'Amérique du Nord. Ses fleurs sont couramment employées dans des onguents et des huiles à base d'herbes médicinales dans le but d'atténuer l'enflure et la douleur causées par les endolorissements, les ecchymoses (ou « bleus ») et les entorses, quand la peau est intacte. L'arnica a également été employée comme aromate dans les boissons alcoolisées ou non alcoolisées, les desserts laitiers glacés, les bonbons, les crèmes-desserts, les gélatines et les produits de boulangerie et de pâtisserie.

Appellations courantes

Arnica

Nom scientifique

Arnica montana L. (Asteraceae)

Comment ce produit s'emploie-t-il habituellement ?

La fleur de l'arnica est employée à des fins médicinales, et elle s'applique sur la peau. En règle générale, les doses employées sont les suivantes :

  • infusion : 2 grammes de fleurs d'arnica
  • teinture : 200 g de poudre de fleurs séchées (1:5, alcool dilué)
  • teinture : 100 g de poudre de fleurs séchées (1:10, alcool à 45 %)
  • huile d'arnica – extrait de fleur d'arnica (teinture, extrait fluide) : huile grasse (1:5)

Votre professionnel de la santé a peut-être recommandé ce produit contre d'autres affections. Communiquez avec un professionnel de la santé si vous avez des questions.

À quelles fins ce produit s'emploie-t-il ?

L'arnica est employée pour soulager la douleur et l'inflammation dans les muscles et les articulations (par ex. en cas d'entorse, d'ecchymose ou de douleur articulaire).

L'arnica a également été employée dans les cas suivants :

  • un acné;
  • l'arthrite;
  • une extraction dentaire;
  • des gerçures aux lèvres;
  • l'induction d'un avortement;
  • une inflammation de la bouche et de la gorge;
  • un mal de dos;
  • une piqûre d'insecte;
  • la stimulation du système immunitaire;
  • des troubles visuels liés au diabète.

Des études de recherche semblent indiquer que l'arnica ne prévient pas et ne soulage pas les douleurs musculaires. Elles ont également révélé qu'après une extraction dentaire, l'arnica n'a pas d'effet sur la douleur, l'enflure et l'infection de la plaie. Les études ont également démontré que l’arnica ne soulage pas la douleur et n’atténue pas l’enflure causées par l’extraction d’une dent.

Selon d'autres travaux, les produits qui contiennent de l'arnica aident à traiter les problèmes oculaires liés au diabète et l'arthrite du genou (douleur et enflure), mais des études plus rigoureuses devront être menées pour confirmer cette notion.

Des renseignements fiables devront également être obtenus pour démontrer que l’arnica a d’autres usages utiles, y compris : réduire l’inflammation dans la bouche et la gorge; diminuer la douleur, l’enflure et l’infection de la plaie à la suite d’une extraction dentaire; induire l’avortement; prévenir la douleur et l’enflure liées aux piqûres d’insectes; stimuler le système immunitaire; et traiter les lèvres gercées, la douleur dans le dos et l’acné.

Votre professionnel de la santé a peut-être recommandé ce produit contre d'autres affections. Communiquez avec un professionnel de la santé si vous avez des questions.

Faudrait-il que je me rende compte d'autre chose ?

Les effets secondaires graves qui peuvent se produire après la prise d'arnica par la bouche (voie orale) comprennent :

  • une augmentation importante de la pression artérielle;
  • un coma;
  • une diarrhée;
  • une douleur à l'estomac;
  • un essoufflement;
  • une fréquence cardiaque rapide;
  • une irritation des muqueuses;
  • une somnolence;
  • des vomissements.

La prise d'arnica par la bouche peut aussi causer la mort.

Parmi les effets secondaires pouvant se produire après l'application d'arnica sur la peau (voie topique), on compte des démangeaisons, une sécheresse de la peau et une éruption cutanée. L'usage prolongé d'arnica sur une peau non intacte peut mener à l'eczéma (une affection de la peau caractérisée par des rougeurs, de la douleur, des démangeaisons et des vésicules suintantes), à des réactions cutanées allergiques s'accompagnant de pustules (des cloques remplies de pus) et à une accumulation de peau morte.

L'arnica peut interagir avec certains médicaments. Elle accroît les effets des anticoagulants (des médicaments qui éclaircissent le sang, par ex. la warfarine et l'héparine) et des herbes médicinales (par ex. l'angélique vraie, le clou de girofle, le chou-chine, l'ail, le gingembre, le ginkgo, le ginseng et d'autres herbes) ainsi que des médicaments qui servent à dissoudre les caillots sanguins (par ex. l'altéplase), augmentant ainsi le risque de saignement. Si vous prenez n'importe lequel de ces médicaments ou l'une de ces herbes médicinales, consultez votre professionnel de la santé avant de faire usage d'arnica.

Si vos symptômes persistent ou s'aggravent après la prise d'arnica, consultez un professionnel de la santé. Par ailleurs, il faut cesser l'emploi de l'arnica au moins 2 semaines avant une intervention chirurgicale (afin de prévenir tout saignement grave).

Si vous avez une maladie de l'estomac ou des intestins, ne prenez pas d'arnica. En outre, ne prenez pas d'arnica par la bouche et ne l'appliquez pas sur une peau non intacte, une plaie ouverte et les muqueuses, ni dans les yeux.

Vous ne devriez pas utiliser l'arnica si vous êtes allergique aux plantes de la famille des astéracées (Asteraceae), composées (Compositeae) ou pâquerettes, par exemple l'herbe à poux, le chrysanthème, le souci et la marguerite.

Ne faites pas usage d'arnica si vous êtes enceinte ou si vous allaitez. Si vous avez des questions à ce sujet, consultez un professionnel de la santé.

Avant d'employer de nouveaux médicaments, y compris des produits de santé naturels, consultez votre médecin, un pharmacien ou un autre professionnel de la santé. Mentionnez à votre professionnel de la santé tous les produits de santé naturels que vous employez.